Entre émotions et partage, retour sur l'année 2019 de la Fondation

Impliquée au quotidien pour apporter du bonheur aux enfants qui traversent des moments difficiles, la Fondation Paris Saint-Germain a connu une année 2019 riche en moments forts.

Chaque année depuis 19 ans, la Fondation Paris Saint-Germain - Les Enfants d’Abord œuvre au quotidien pour aider les enfants touchés par des difficultés sociales ou médicales. Elle met en place des programmes pour offrir des moments de bonheur à ces enfants, faire oublier la maladie ou offrir un peu d’apaisement pendant un instant, en utilisant le sport et ses valeurs, comme levier d’apprentissage, d’épanouissement et de solidarité.

Et les enfants ne sont pas les seuls bénéficiaires de ces programmes, puisqu’ils contribuent également à l’insertion professionnelle des jeunes éducateurs issus du programme de formation de la Fondation. Véritables ambassadeurs, les joueurs et joueuses du Paris Saint-Germain participent eux-aussi activement aux actions menées par la Fondation.

/media/34596/_ag10600.jpg

Qu’a fait la Fondation concrètement cette année ?

Durant l’année 2019, elle a mis en place plus de 430 opérations sur le terrain, partageant avec plus de 18 000 enfants ces moments qui resteront gravés.

Cette année, la Fondation a poursuivi le développement de ses Écoles Rouge & Bleu, deux écoles situées au cœur du 19e arrondissement de Paris et de la cité du Val Fourré à Mantes-la Jolie, où 128 enfants sont accompagnés, deux fois par semaine après l’école, sur la voix de l’épanouissement par les éducateurs de la Fondation. Des activités ludiques et sportives, qui sont ouvertes à un plus large public des quartiers les mercredis après-midi. Cet engagement s’est prolongé hors des périodes scolaires avec les vacances Rouge & Bleu, l’occasion d’offrir aux enfants des quartiers populaires des séjours de rêves dans des lieux d’exception comme Clairefontaine ou Marcoussis.

/media/70922/pap-fondation-chiffre-ecole-rouge-et-bleu.jpg

Avec son programme « Allez les Filles ! », la Fondation s’est aussi donnée pour mission d’initier et de sensibiliser les jeunes filles à la pratique sportive quand elles n’ont pas la possibilité d’en faire. À la fin de ce programme annuel, la Fondation continue de les encourager en leur offrant leur licence sportive de leur choix, et en clôturant l’année par une semaine de vacances ludique et sportive. Au cours de la saison, les jeunes filles peuvent échanger avec les joueuses professionnelles du Paris-Saint-Germain, marraines du programme.

/media/70921/pap-fondation-chiffre-allez-les-filles.jpg

Outre son soutien aux réfugiés et ses dons aux associations, la Fondation Paris Saint-Germain a encore renforcé ses liens avec le Secours populaire français, Action contre la Faim, et l’association Mains dans la Mains et Solidarité, fortifiant ainsi son engagement profond pour le soutien des communautés en difficultés.

Comme depuis 2012, la Fondation a également poursuivi sa présence au sein de l’hôpital Necker-Enfants Malades - AP-HP. Cette année encore, les trois équipes professionnelles du Paris Saint-Germain se sont succédées au chevet des jeunes enfants hospitalisés. Des cadeaux distribués, des moments partagés, des invités surprises et une petite fête organisée au sein même de l’hôpital : cette année a encore été riche en émotion entre les ambassadeurs du club et les enfants malades.

/media/67375/04.jpg

Enfin, l’année 2019 a été très largement marquée par la volonté du club de poursuivre son soutien aux personnes en situation de handicap en misant sur le sport, comme vecteur d’intégration et de sensibilisation. Cet engagement en faveur du handisport s’est d’ailleurs matérialisé cette année par la création de la section de football adapté, au stade de la Plaine de Clamart. Ils ont également participé en juin dernier au tournoi international « Football is more » aux côtés de jeunes issus de Fondations d’autres grands clubs européens pour la troisième année consécutive.

/media/70923/pap-fondation-chiffre-handicap.jpg

« Le fil rouge de cette année 2019, c’est la consolidation de nos actions pour les personnes en situation de handicap physique et mental. Nous allons à leur rencontre toutes les semaines, on organise des entraînements, des festivités. Cela nous incite à injecter cette notion d’inclusion et de sensibilisation au handicap dans l’ensemble de tous nos autres programmes, à destination de nos autres publics. Pour casser les barrières entre les enfants », a précisé expliqué Sabrina Delannoy, Directrice adjointe de la Fondation Paris Saint-Germain - Les Enfants d’Abord.

Le tapis rouge pour les enfants

/media/70924/pap-fondation-chiffre-journee-enfant.jpg

Si la Fondation œuvre toute l’année en coulisses, elle sait aussi mettre les petits plats dans les grands pour offrir de superbes moments aux enfants. Trois dates scellent ainsi l’engagement du Paris Saint-Germain et de la Fondation sur des évènements publics.

En mai, l’un des grands moments de l’année est organisé avec la journée des enfants. Le temps d’une journée, ils sont plusieurs milliers à être invités à assister à l’entraînement des joueurs du Paris Saint-Germain, dans l’enceinte du Parc des Princes.

Le dîner de gala annuel est aussi un moment fort, qui associe toute la communauté du club (joueuses, joueurs, partenaires et dirigeants) à son engagement social et solidaire. Il permet de lever des fonds records grâce à une vente aux enchères, dont les bénéfices sont dédiés exclusivement au développement des projets de la Fondation.

Et puis, tous les ans à l’approche de Noël, l’ultime match de l’année à domicile devient « le match de la Fondation », où les enfants deviennent les petits Princes du Parc et vivent un moment unique, de l’arrivée des joueurs à l’échauffement au bord de la pelouse, du Carré à la rencontre avec les joueurs… L’occasion, aussi, de découvrir le robot connecté de la Fondation, qui permet à un enfant malade de prendre les commandes et de vivre la soirée en « téléprésence » à chaque match à domicile.

/media/69749/diapo-amiens-53.jpg

« Cette soirée était l’apothéose de notre année, en terme d’émotions, d’organisation aussi. C’est magnifique pour les enfants mais aussi pour tous ceux qui travaillent toute l’année à la Fondation, et le font avec passion et fierté. C’était un moment fort entre les équipes, de voir ces enfants repartir avec des rêves plein la tête. Ça nous donne encore plus envie d’aller tous ensemble au combat en 2020 », a conclu Sabrina Delannoy.